Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 08 novembre 2009

tri sélectif

a-recycle.jpgCa y est, enfin au nazairland, on dispose de points de tri sélectif. Comme cet exemple au petit-maroc lors du départ de la course à la voile "la solidaire du chocolat". Comme quoi, quand on veut, on peut, il suffit de pas grand chose: des poubelles de couleurs différentes et un panneau.

ON COUPE LE PIN

a-bduniversite.jpgAu nazairland, on coupe même les arbres municipaux!

Notre présipauté, non contente de supprimer les splendides platanes, ormes et peupliers à travers la ville, a décidé de se ridiculiser en coupant les pins... qu'elle a elle-même plantés au début des années 90 dans le secteur de l'université.

Pourquoi? Parce qu'ils ont oublié qu'un arbre, même un pin, ça vit, et ça développe des racines!

En les plantant à 50 cm du bord de la route, il était évident qu'avec la croissance, ces pins, aujourd'hui magnifiques, développeraient des racines. Racines, qui, aujourd'hui, défoncent le bitume de la route, boulevard de l'université.

Si le seul problème avait été ces magnifiques pins, on aurait pû suggérer à la ville d'élargir les trottoirs actuels du côté des plantations, et de supprimer les stationnements de l'autre côté pour décaler la chaussée. Mais avec l'arrivée de la ligne de bus dite "rapide", et l'aménagement de pistes cyclables, une cinquantaine de pins vont disparaitre.

Début du massacre: janvier 2010.