Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 juillet 2012

CARREFOUR CONTACT meurt dans l'indifférence

Il s'appelait SUMA dans les années 70 ce petit supermarché franchisé de centre-ville à St-Nazaire (44).

En 1981 l'enseigne devient STOC, le magasin tourne plutôt bien malgré la concurrence de COOP et NOUVELLES GALERIES pas très loin.

Dix ans plus tard, à la faveur du réaménagement du centre-ville STOC part s'installer un peu plus haut, à proximité de l'avenue principale. Le succès est au rendez-vous. Le magasin profite de la fermeture des 2 autres enseignes et passe rapidement à près de 1800 m2.

En 1999 changement d'enseigne, STOC devient CHAMPION. Le succès est toujours là.

Début des années 2000, un HYPER CHAMPION de 3000 m2 ouvre à 800m dans le quartier du port, alors en restructuration. Celui-ci souffre mais au fil des mois les deux CHAMPION du centre-ville trouvent un équilibre.

Le 14 octobre 2009, patatras! Alors que l'hyper est passé CARREFOUR MARKET en juin, ce qu'aurait aussi dû faire le supermarché du centre-ville, on lui impose de passer sous l'enseigne CARREFOUR CONTACT pour "protéger" le CARREFOUR MARKET, appartenant directement au groupe.

La sanction est immédiate: fermeture d'un tiers de la surface, ramenée à 1200 m2, et surtout une hausse des prix qui vont rapidement et inexorablement faire fuir les clients vers... CARREFOUR MARKET notamment!

En 2012, le MARCHE PLUS situé à 200m devient CARREFOUR CITY... et baisse ses prix!

Le coup est rude pour l'enseigne historique du centre-ville qui perd encore des clients. 1 an de travaux dans le centre-ville et le stationnement devenu payant viendront achever CARREFOUR CONTACT.

Aujourd'hui, en juillet 2012, nouvelle réduction de surface, à 800 m2. Les rayons sont ressérés, le choix restreint, les prix augmentés...

Le début de la fin! Nous savons tous que le mouvement est inexorable. Moins de choix = moins de clients = hausse des prix, etc...

CARREFOUR CONTACT vit probablement ses derniers mois à St-Nazaire!

QUEL GACHIS !!!

mardi, 27 décembre 2011

la vie des bottes

bottes,homme,bottes homme,chaussures,modeJe ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais en France, il est impossible de trouver des bottes pour les hommes!!!


Hormis les modèles caricaturaux style santiags, bottes cow-boy, bottes de pluie, ou bottes de neige, ou pire, les "bottines", ces trucs bas et laids, il n'y a RIEN. Le vide sidéral!

Pourtant, que ce soit en boutiques ou sur les sites de vente par internet, de nombreux modèles ont largement de quoi être "mixtes": Palladium,  Dockers, 7 seconds et bien d'autres marques.


Ces modèles à talon plat ou de 2 à 4 cm ont d'ailleurs souvent la même base que les chaussures montantes (type Caterpillar ou autres) pour homme!



bottes,homme,bottes homme,chaussures,modeOSONS!!!


Zalando, Sarenza, 3 suisses et les autres, osez lancer la mode, osez placer ces modèles dans vos rubriques "hommes".

Il ne s'agit pas de "se travestir" avec des modèles à talons ou féminins, mais de proposer les modèles cités qui ont tout à fait un look de bottes mixtes.


bottes,homme,bottes homme,chaussures,mode
Il y a quelques décénies, les bottes étaient d'ailleurs largement portées par les hommes.

De nombreux hommes aimeraient des bottes, mais ni des bottes de femmes, ni d'affreuses santiags ou bottes de cow-boy!

Ces 3 modèles (cliquez sur les photos pour agrandir) ont largement de quoi être mixtes ! Si vous cachez ta "tige", ça ressemble énormément à des chaussures vendues au rayon homme!

Pour l'instant on ne trouve ces bottes que jusqu'au 42... Espérons que les fabriquants et les magazines de mode se décident enfin à bouger!

dimanche, 08 novembre 2009

SERPENT DE MER

a-serpent.jpgIl parait que cette chose est une oeuvre d'art! sic.

On savait que l'art contemporain se fout parfois de la gueule du monde, mais là avec "estuaire 2009", biennale d'art contemporain au budget colossal de près de 8 millions d'euro (en pleine crise), on atteint des sommets.

Au nazairland, un simple projecteur comme on en trouve dans toutes les discothèques, projetant un cone ou d'autres formes au sol, est considéré comme une oeuvre!

Un simple balancier, fixé sur une ancienne carrière d'exploitation du sable en Loire, et on nous parle du temps qui passe, de la vie qui s'égrenne au fil de l'eau...

Et ce tube, grosse canalisation d'extraction du sable de la Loire, repeint en rouge devient un serpent.

Pire que les "oeuvres" en elles mêmes, c'est le discours pompeux qui est fait autour qui est le plus insupportable. En passant à proximité, le magnéto nous diffuse un message de 2 minutes autour du serpent qui sort de l'eau tumultueuse, des remous de la vie, etc... une pure connerie.

On aura aussi vu il y a 2 ans au grand café du nazairland, un tas de feuilles, une échelle contre un mur et autres objets de la vie courante que l'on nous présente comme élucubrations artistiques.

Si ces pseudo oeuvres n'avaient pas de coût pour les contribuables, on pourrait en rire, mais à coups de subventions et de bobos ébaïs crachant l'argent public via des chèques pleins de zéros, on peut se dire que l'on se fout de la gueule du monde!

 

lundi, 01 décembre 2008

RUPTURE DE CATENAIRE

C'est devenu le truc à la mode: la "rupture de caténaire", avec à chaque fois des trains bloqués pendant des heures en rase campagne.

Comment font les pays "froids" où la neige et la glace fragilise beaucoup plus les réseaux que chez nous?

Les ingénieurs de la SNCF et d'ALSTHOM ont ils parfois réfléchi? On a l'impression que par orgueil, à l'instar du Titanic soit disant insubmersible dans lequel on n'avait pas prévu assez de bateaux de sauvetage, les ingénieurs ont estimé que la rupture de caténaire n'arrverait jamais en France.

La solution? C'est pas sorcier: équiper les motrices d'un moteur diésel d'appoint. Pas un gros moteur, juste un petit permettant de parcourir 50 ou 100 km à 30 km/h histoire de ralier une zone où le courant passe.

Ca ferait perdre 1h maximum au lieu de rester planté en pleine campagne pendant 4 ou 5h... Faudrait y penser les gars.

catenaire.JPG

 

lundi, 01 octobre 2007

MARS... ARNAQUE !

C'est bon un p'tit mars de temps en temps. Mais là, ils se foutent vraiment de nous dans la world-company.

Souvenez-vous...



Dans les années 80, un mars ça pesait 60 grammes. Puis à la fin de ces années-là, il est passé à 58 grammes. Bon 2 grammes de moins ça ne se voit pas trop.
Le prix, n'a pas bougé, ou plutot à la hausse!

Années 90, on nous sort un "nouveau" mars: il passe de 58 à 50 grammes! Mais le prix ne baisse pas là non plus.

Enfin en 2007, le mars passe de 50 à ... 42 grammes !!!
Et évidemment le prix ne baisse toujours pas!

Ca fait quand même 16% de produit en moins, donc autant de bénef en plus pour Masterfood SA !

En 20 ans, la célèbre barre chocolatée aura perdu près du tiers de son poids !

D'ailleurs la dernière version est lamentable. Il n'a même plus sa forme d'origine, il se retrouve tout maigrichon.